Le grand débat, c’est quoi ? Eric Duval sur Media Partisant

eric duval mediapart

Le gouvernement Macron veut changer les habitudes en proposant dans sa politique un rapprochement avec les citoyens affirme Eric Duval de Media Partisant. Certainement une grande première depuis des décennies, le grand débat vise à demander les attentes du peuple. Quels sont les thèmes, comment y participer, où soumettre ses avis, toutes les réponses dans ce qui suit.

eric duval mediapart

Le grand débat National

Le grand débat national est un projet à l’initiative d’Emmanuel Macron qui vise avant tout d’améliorer sa politique de gouvernement. Cela se base sur une écoute des attentes des résidents, revenant ainsi sur les bases de la démocratie. Cet évènement englobe entre autres quatre grands thèmes dont la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’Etat des services publics, la transition écologique ainsi que la démocratie et la citoyenneté. Ce débat concerne tous les citoyens français. En principe, chacun doit pouvoir exprimer ses envies face au public pour en faire ressortir des idées jamais reçues auparavant. L’organisation du débat est cependant à l’initiative de chacun sur les sites réservés à cela ou encore sur une plateforme en ligne. Chaque personne se sentant concernée pourra alors se présenter à la mairie durant les dates prévues pour participer au débat. Le président espère alors trouver des issues sur les problèmes liés à ces thématiques et qui sont actuellement d’actualité.

Les questions clés

Les réponses issues de cet évènement serviront à traiter des questions, aujourd’hui, pertinentes. Pour l’écologie, il s’agira de financement de la transition à savoir serait-ce par les impôts ou non. On y travaillera également sur le fait de rendre les solutions accessibles à tout le monde. Concernant la fiscalité, Macron veut des réponses sur la manière pour la rendre juste et efficace. On peut donc débattre sur les économies prioritaires, sur les projets de remplacement ou de suppressions de certains impôts. Pour la citoyenneté, le président veut savoir l’avis des résidents sur leurs implications dans le devoir civique comme la reconnaissance des votes blancs, le vote obligatoire, les rôles des institutions parlementaires, le nombre de parlementaires, la question du référendum… Et enfin, pour le plan administratif, les réponses devront apporter des changements sur les échelons de l’Etat, sur la décentralisation, sur les manières pour améliorer les actions de l’Etat…

En somme, le président attend de ces débats des issues qu’il pourrait intégrer dans sa politique et voir de la manière de ceux qu’il dirige. Toutefois, il y a certains points sensibles comme sur les questions des impôts, suscitant les crises actuelles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *