Faut-il rendre le vote obligatoire ? – Eric Duval Mediapartisant

eric duval mediapart

La forme actuelle de la démocratie se base sur un système qui met en avant la pratique de l’élection raconte Eric Duval de Media Partisant. Chaque individu ayant pleinement ses droits peut alors soumettre son vote en chaque nécessité. Toutefois, la question se pose toujours, est-on forcément obligé d’aller voter.

eric duval mediapart

Pour un résultat légitime

De prime abord, le vote est un droit de chaque citoyen. En effet, dans l’Hexagone, les élections sont libres sauf pour les sénatoriales qui sont obligatoires. Ceci, car les élections sénatoriales visent à mettre en place les représentants du peuple dans le pouvoir. Il est donc tout naturel que chaque personne soit dans l’obligation se soumettre son vote pour que son représentant puisse être bien fondé. Dans le cas contraire, la personne encourt une amende s’élevant à 4,57 euros. Omis ce cas, le vote est considéré comme un devoir civique. Il apparaît alors clair que voter revient de sa propre décision. Néanmoins, le système électoral ne prévoit rien pour ceux qui s’abstinrent. Tout le monde devrait cependant prendre conscience que soumettre son vote est utile pour que celui placé au pouvoir puisse parler de légitimité. S’il faut être gouverné, au moins, que ce soit par quelqu’un qui a été choisi par le plus de personnes.

En toute liberté

Il y a cependant un certain paradoxe entre vote obligatoire et démocratie. En effet, ce dernier prône haut la liberté d’expression. Il serait alors dérisoire pour un concept qui met en avant le choix de chacun de forcer une personne à dire son avis. Selon certaines personnes, cette liberté devrait s’enfoncer en profondeur. Ainsi, l’abstinence de soumettre son vote devrait être perçue comme une forme de démocratie. De toute manière, si une personne qui, au préalable, n’aurait jamais souhaité voter était quand même obligée par une quelconque loi, rien ne l’oblige à voter pour les candidats présentés. Il pourrait donc soumettre un vote blanc, ce qui reviendrait au même cas de figure que s’il n’y allait pas. Il faut alors penser au final qu’obliger une personne à faire quelque chose revient à l’aristocratie ou à une quelconque forme de dictature qui est purement contraire à l’idéologie de la démocratie.

Bref, si un pays brandit fièrement la démocratie comme slogan, il faut qu’il respecte au moins son principe et laisser à chacun le choix de soumettre son vote ou non. Néanmoins, un individu responsable, conscient de son devoir devrait lui aussi se poser des questions sur l’utilité de son vote.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *